et les bienfaits de l'Antenne de Lecher

L’aventure de Guy avec les Fleurs de Bach

J’ai le plaisir aujourd’hui de laisser la parole à Guy, 68 ans, qui nous raconte comment les Fleurs de Bach sont entrées dans sa vie et tout le chemin qu’il a parcouru depuis.

Je vous propose ses écrits en trois volets!

Je découvre les Fleurs de Bach grâce à des chiens

Ayant vécu pendant des années à la campagne, aller habiter en ville en 2010 dans un appartement m’a beaucoup perturbé. Le changement de cadre de vie a été rude (33) et je supportais mal les bruits nouveaux pour moi (circulation, bruits dits « de voisinage » etc) (20). Ces nuisances ont vite provoqué chez moi nervosité (18), inquiétude (2, 20), baisse de moral (21), fatigue (23), irritabilité (15), hypersensibilité (33). C’était tellement difficile à supporter que nous avons plusieurs fois envisagé de déménager à nouveau.(33).

Grâce à un acupuncteur et un psychologue, les choses se sont un peu arrangées au fil du temps, même si je connaissais encore des périodes difficiles au cours desquelles je redevenais irascible, énervé, à l’affût du moindre bruit.
J’avais conscience que mon refus d’accepter la situation (3) aggravait mes souffrances, mais je ne trouvais pas les ressources pour modifier mon attitude (29).

J’en étais réduit à une sorte de fatalisme désabusé, une résignation morose (37, 13, 30, 21), quand à la mi-septembre 2014, tout a changé grâce à la rencontre de deux magnifiques « tervuerens »! J’avais eu trois compagnons de cette race par le passé.
En bavardant avec leurs maîtres, j’ai appris que le plus âgé avait été traumatisé dans le chiencourant de l’été par un bruit violent survenu alors qu’il se trouvait seul (29, 26). Bien qu’ils soient éducateurs canins, ses maîtres ne parvenaient pas à lui faire retrouver un comportement normal et au bout d’une semaine il montrait encore des signes de nervosité excessive (6, 15, 18).

Et c’est là que j’entendis parler des Fleurs de Bach!

Suite page 2

Pages : 1 2


Laisser un commentaire